Carambole

Les influences indiennes, portugaises, britanniques et allemandes ajoutent toutes une touche d’exotisme aux saveurs culinaires de la Tanzanie, en plus des plus de 120 tribus ethniques qui vivent dans le pays depuis des centaines d’années. La cuisine traditionnelle africaine et le flair européen se marient à merveille pour créer un voyage unique en Afrique de l’Est, à travers des textures et des goûts que les gourmands n’ont qu’à essayer. Voici quelques-unes des spécialités tanzaniennes les plus mémorables et les plus inhabituelles.

Vous ne trouvez pas les couverts ?

Avant d’arriver à la nourriture elle-même, les voyageurs doivent savoir que les couteaux et les fourchettes ne sont pas très présents à la table d’un dîner traditionnel tanzanien. Les habitants mangent généralement dans un ou plusieurs plats communs, en mettant des poignées dans leur assiette et en essuyant les sauces avec divers pains locaux. Il est parfaitement acceptable de manger avec les doigts et il y aura toujours un bol d’eau à proximité pour se laver les mains avant de dîner. La main droite est utilisée pour manger, la gauche étant considérée comme impure, et les Tanzaniens mangent traditionnellement assis par terre ou à une table basse.

Goûtez au swahili

Le Monsoon est l’un des restaurants les plus populaires de l’île de Zanzibar. Il sert avec brio les saveurs traditionnelles du swahili. Les repas sur coussin de sol sont accompagnés d’un décor magnifique et coloré, ainsi que d’une musique live de Taraab pour bien mettre en scène l’île. Parmi les plats à essayer, on trouve des délices tels que de savoureuses brochettes servies avec une sauce de mangue et de papaye, et un tendre poulpe cuit dans une sauce à la noix de coco. Ne manquez pas les cocktails pour une soirée parfaite.

Maîtriser l’art d’utiliser l’Ugali comme ustensile

L’Ugali est considéré comme le plat national de la Tanzanie et accompagne presque tous les repas, servi avec de la viande, du poisson, des légumes et même des haricots et de la sauce. Pour ceux qui ne sont pas habitués à manger avec leurs mains, cela facilite les choses, car la pâte peut être roulée en forme de cercle et utilisée pour ramasser la sauce et d’autres petits morceaux dans une assiette. La pâte est faite de farine de maïs et d’eau et a généralement une consistance épaisse. Elle est généralement consommée dans un bol partagé par tout le monde à table.

Essayez de cuisiner des makubis

C’est l’un des repas les plus traditionnels et les plus délicieux servis en Tanzanie. Il combine les ingrédients cultivés localement et faciles à trouver que sont les épinards, les tomates, les oignons et les feuilles de patate douce. Il suffit d’une grande marmite pour faire cuire les ingrédients avant d’ajouter un peu de beurre de cacahuètes pour créer une sauce à la crème onctueuse. On pense que le Makubi a également des effets bénéfiques sur la santé, ce qui constitue un double avantage sur le plan culinaire.

Goûtez à la street food tanzanienne

Les amateurs de viande peuvent passer des heures au paradis culinaire en parcourant les marchés alimentaires de Tanzanie. L’un des aliments de rue les plus populaires est le nyama chomawhichloosely, qui se traduit par « viande grillée ». Il est préparé en prenant des cubes de viande fraîchement coupés et en les faisant lentement rôtir sur une grille sur des charbons chauds. Il faut savoir que la viande n’est pas toujours du poisson ou du poulet, mais peut aussi être de la chèvre. Ces brochettes de viande succulente grillée au charbon sont souvent servies avec l’ugali et divers autres plats d’accompagnement. Les gastronomes ne devraient pas manquer de visiter les jardins Forodhani à Zanzibar, l’un des marchés alimentaires les plus populaires de l’île.

Prendre un cour de Wali na maharage

Ce plat d’accompagnement est composé de haricots ou de riz et se mange généralement avec de la viande. Bien que cela puisse sembler assez normal, c’est l’infusion d’épices aromatiques d’Afrique de l’Est qui en fait quelque chose de spécial. La cannelle, la cardamome et les graines de cumin ajoutent un élément exotique, tandis que le riz ou les haricots sont cuits dans du lait ou de l’huile de coco, ce qui renforce et enrichit les saveurs.

Splash sur Mchemsho

Ce plat est l’un des repas traditionnels les plus chers proposés en Tanzanie, mais il regorge d’ingrédients savoureux et sains. Traduit littéralement, il signifie « quelque chose qui est bouilli », mais ce n’est pas un plat fade et trop cuit. Cette spécialité commence par du poisson ou de la viande auxquels on ajoute une foule d’autres ingrédients, tels que des carottes, des pommes de terre, des aubergines, du chou, des oignons, du plantain, des poivrons et des épices. Le grand nombre d’éléments utilisés dans le mchemsho explique son prix élevé, mais le coût supplémentaire en vaut la peine.

Faites le plein de chapati

Le chapati accompagne parfaitement n’importe quel repas et ressemble au pain plat indien ou au roti, en ce sens qu’il est fabriqué sans levure ni poudre à lever. Le pain sans levure est fabuleux avec les currys et les ragoûts et fait également partie de ces accompagnements qui sont pratiques lorsque les couverts ne sont pas là. Il suffit d’en arracher des morceaux pour ramasser les aliments et éponger les sauces de l’assiette.

Terminer sur une note sucrée avec des beignets d’Afrique de l’Est

Parfait pour compléter un repas sans trop de sucre, le beignet est-africain, ou mandazi, est une forme de pain frit à la noix de coco qui a une belle texture légère et moelleuse et est généralement servi en forme de triangle. Contrairement aux beignets du monde occidental, ces petites douceurs ne sont pas recouvertes de glaçage ou de sucre, ce qui vous évite de vous sentir trop coupable d’en mettre un de plus dans la bouche.

Se détendre dans un salon de thé

Le thé a été introduit en Tanzanie il y a des centaines d’années par les Britanniques, et aujourd’hui le pays est l’un des plus grands producteurs de thé au monde. Il n’est donc pas surprenant que les Tanzaniens prennent leur consommation de thé très au sérieux et que de nombreux salons de thé se trouvent dans les grandes villes. Essayez le salon de thé Akberali à Dar es Salaam, un excellent petit lieu de rencontre local qui sert une variété de spécialités d’Afrique de l’Est.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *